Nuit

Elle pleure.

Je me redresse.

Son pleur, c’est un appel.

Il est deux heures trente.

Dans la chambre, j’avance à tâtons. Je la cherche. Elle est tapie au fond de son lit, assise, cachée par le meuble rouge au pied du lit. Je la prends dans les bras, elle se laisse faire, pantin sans fil. Elle a l’air d’être un peu perdue, entre un cauchemar et la réalité.

Dans mes bras, nichée, elle se calme. De ses yeux grands ouverts, elle contemple la nuit, sans rien dire. Je me penche en arrière, elle s’allonge un peu plus sur moi. Dix minutes passent. Je sens la fatigue me gagner à nouveau. Je voudrais retrouver mon lit.

Je la regarde – elle s’est rendormie.

Je passe doucement mes lèvres dans ses cheveux. Je l’aime.

Dans le silence de la nuit, je me relève, la portant contre moi. Au moment où je la sépare de ma poitrine, pour l’approcher du matelas, elle gémit un peu, lâche un petit cri, un pleur.

Puis, dans son lit, sous la couverture, elle s’abandonne à nouveau au sommeil.

Demain il n’y paraîtra plus.

Publicités

3 réflexions sur « Nuit »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s